jeudi 11 septembre 2008

L’espérance pour l’Afrique est dans la doctrine sociale, selon Benoît XVI




ROME, Vendredi 5 septembre 2008 (ZENIT.org) - Le pape Benoît XVI a lancé un appel à un engagement commun pour redonner l'espérance à l'Afrique, sur la base de la doctrine sociale de l'Eglise, dans un message qui annonce le thème principal du synode des évêques pour l'Afrique qui se déroulera l'an prochain au Vatican.
Benoît XVI a adressé une lettre au cardinal Polycarp Pengo, archevêque de Dar es Salaam, en Tanzanie, et président du Symposium des Conférences épiscopales d'Afrique et de Madagascar (SECAM), à l'occasion de la rencontre continentale africaine sur le Compendium de la doctrine sociale de l'Eglise, qui s'est déroulée en Tanzanie du 27 au 30 août.
La rencontre, organisée et inaugurée par le cardinal Renato Raffaele Martino, président du Conseil pontifical justice et paix, avait pour thème : « Vers une nouvelle évangélisation de la société africaine ».
Dans son message, le pape a demandé aux participants de contribuer, à travers leur réflexion sur la justice sociale, à préparer la deuxième assemblée pour l'Afrique du synode des évêques, qu'il a convoquée pour le mois d'octobre 2009 sur le thème : « L'Eglise en Afrique au service de la réconciliation, de la justice et de la paix : ‘Vous êtes le sel de la terre... vous êtes la lumière du monde' ».
« Dans vos délibérations, soyez particulièrement attentifs aux différents défis auxquels le continent doit faire face, en promouvant les ‘lieux d'apprentissage et d'exercice de l'espérance' que j'ai décrits dans ma lettre encyclique Spe salvi », affirme le pape.
Dans le document final de la rencontre, les participants ont publié 41 recommandations pour le synode des évêques pour l'Afrique.
Ils proposent entre autres que « les religions traditionnelles coexistent avec le christianisme » car il existe un « besoin de dialogue et d'approfondissement de la foi ».
Ils demandent également que les évêques et les prêtres encouragent les laïcs à étudier le Compendium de la doctrine sociale de l'Eglise.
Une autre recommandation souligne la nécessité de « populariser » le Compendium en le simplifiant.
Ils proposent également un « dialogue avec les responsables politiques, partageant les valeurs qui lutteront et mettront un terme au tribalisme, à la corruption.. ».
« Si l'Eglise en Afrique veut être crédible, elle doit être prête à faire une analyse de sa propre situation », disent-ils par ailleurs, ajoutant que « le rôle des femmes dans l'Eglise devrait être valorisé ».
L'Eglise doit également « exhorter les fidèles à s'engager dans les activités économiques, comme la production de denrées alimentaires et la sauvegarde des ressources naturelles ».
Ils suggèrent également de « promouvoir le dialogue, les discussions et les activités interreligieuses pour favoriser la réconciliation » et de « créer des réseaux entre les Eglises africaines pour leur permettre de partager leurs expériences, ce qui contribuera à la croissance réciproque de toutes les Eglises ».
La dernière proposition est d' « inviter le Saint-Père à publier l'exhortation apostolique post-synodale en Afrique ».

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire