vendredi 28 mai 2010

MOIS DE MARIE

Dans un temps pas très reculé, puisque je l'ai bien connu, le Mois de
Marie était célébré de façon toute particulière et solennelle dans toutes paroisses de France et de Navarre, et dans le monde entier : Exposition du très Saint-Sacrement, Récitation du Chapelet, Récitation des Litanies de la Sainte Vierge (Litanies de Lorette), Prière du « Souvenez-vous » (de Saint Bernard),Chant du « Regina Caeli », Bénédiction du Très Saint Sacrement, avec chant du Tantum Ergo, et les Louanges Divines qui suivaient la Bénédiction donnée avec l'Ostensoir. Et le Mois de Marie a disparu, de nos églises, de nos familles. Et, avec lui, la récitation quotidienne du Chapelet, personnellement et en famille. Et aussi l'Adoration du Saint-Sacrement.La plupart des jeunes, actuellement, ne sait pas ce qu'est leChapelet. Et si plusieurs en possèdent un, ils ne l'ont jamais récité.
Pour eux, cette prière est considérée comme la prière des « vieilles femmes », une prière pour les « bigotes », une ritournelle !Pour les fidèles adultes, c'est le vide : ils ont perdu l'habitude, ils ont oublié cette prière, sous différents prétextes : c'est trop long, je n'ai pas le temps, c'est ennuyeux, cela me donne des distractions, et puis répéter toujours la même chose !La Sainte Vierge doit se lasser. Et enfin, l'aveu : il y a longtemps que je ne récite plus le Chapelet.
Pourquoi ? Ils ne savent pas le dire. Mais la réponse est simple :
Nous sommes plongés dans une crise profonde de la Foi et de la Pratique Religieuse. Le monde oublie Dieu, qu'il a besoin de Dieu. Seules comptent les préoccupations matérielles.Réciter un Chapelet ? Je n'ai pas le temps ! Et les heures passées à la télévision par exemple ? Comment oser prétendre ne pas pouvoir trouver 15 minutes pour prier la Maman du Ciel, notre Maman. C'est vrai, rien ne nous manque, nos Pays ne sont pas en guerre.

Par Mgr J. Masson

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire