mercredi 6 octobre 2010

LE MOIS D'OCTOBRE LE MOIS DU ROZAIRE

Il y a toujours une raison. Quand j'ai surmonté ma paresse et tout ce
qui m'empêche de prier, c'est alors que le véritable combat commence.
Il y a toujours tant de distractions : le téléphone, le souvenir de
tant de petites choses à faire. Nous avons toujours un prétexte pour
nous laisser distraire. Jésus, lui, n'en avait pas. Sa prière était si
intense qu'il en oubliait tout ce qui pouvait se passer autour de lui.
Ce n'est qu'après sa prière que les disciples ont pu lui faire cette
demande. Pour un apôtre, la prière est un devoir nécessaire et par
conséquent doit être « protégée » de toute distraction
volontaire.[catholique.org]

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire