lundi 3 août 2009

Le repos de Marie

A 20 miles à l'ouest de Jérusalem, près du couvent des Soeurs de
Bethléem, à Beit Gemal (« la maison de Gamaliel ») l'église salésienne
garde la mémoire de l'apparition du grand rabbi Gamaliel au prêtre
Lucien, curé de Cafargamala, le vendredi 3 août 415, à la troisième
heure de la nuit.

Tombant dans une sorte d'extase, il vit un très vieil homme, de grande
stature et plein de dignité, avec des cheveux blancs et une longue
barbe, revêtu d'une étole planche ornée de glands d'or avec une croix
au milieu, qui tenait une crosse d'or à la main et qui lui dit : «
Lucien, Lucien, Lucien, Va à la ville d'Aelia, qui n'est autre que
Jérusalem, et dit au saint homme Jean qui est évêque ces mots :
"Jusqu'à quand allons-nous rester enfermés sans personne pour nous
ouvrir ? C'est sous votre épiscopat que nous devons être révélés.
Ouvre rapidement la tombe où nos reliques ont été déposées sans soin,
pour que par nous Dieu ouvre la porte de sa clémence au monde car ses
nombreuses et quotidiennes fautes le mettent en danger. »

3 août - Italie. Notre Dame de l'Escalier du Paradis (1498). - Fête de
Saint Gamaliel et Saint Abibon

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire